La mémoire des métissages du Sud Ouest

 

Ancrage , la revue

 

Diversité, enrichissement

 

ANCRAGE - publication trimestrielle - est né, en juillet 2002, de la volonté de mettre

en évidence ce qui concourt à l’originalité, à la diversité et à l’enrichissement d’une région de France, l’essence même de son identité, sa population. 

     Dans ce Sud Ouest, de tradition rurale et ouvert aux courants de l’aventure industrielle,

la population n’est pas une ni uniforme.

     Ici, les exils et les exodes, les déplacements individuels et les

transplantations de familles entières, ont entraîné un brassage quasi permanent qui, à chaque

nouvel afflux a donné naissance aux réactions les plus diverses. De la

curiosité élémentaire au rejet catégorique en passant par la méfiance, la

peur de l’inconnu et l’incompréhension d’une autre culture, les vagues

successives d’immigrants se sont heurtées aux mêmes écueils mais ont fini

par se fondre dans la collectivité.

    Qu’ils soient d’origine espagnole, italienne, portugaise, polonaise, indochinoise, néerlandaise, russe, sud-américaine, maghrébine, africaine, ou plus récemment

anglo-saxonne, dans leur immense majorité, les nouveaux Aquitains

sont passés par le sas d’une adaptation souvent difficile. Les plus anciens ne l’ont pas oublié. L’épreuve les a confortés.

Leurs enfants ont souvent délibérément rayé ce cap difficile d’existences

ballottés de l’album de famille. Nombre de descendants de la deuxième

génération et des suivantes n’en ont jamais entendu parler.

 En donnant la parole aux survivants des premières migrations, en

espérant que leurs héritiers la prendront à leur tour pour entretenir le

dialogue, ANCRAGE, se veut simplement l’écho fidèle d’

expériences individuelles et collectives qui portent et mûrissent les germes

d’un avenir commun.